fontenay

Ce projet est fictif et n’est pas issu d’une commande. C’est un projet étudiant fictif, imaginé pour l’école Penninghen à Paris.

Exposition fictive située à l’Abbaye de Fontenay sur le thème de La méditation dans l’art contemporain. Exposition fictive ouverte au public d’avril à septembre 2021, les artistes Wolfgang Laib, Tania Mouraud et Lee Ufan sont exposés.

Nous avons imaginé une scénographie minimale afin de révéler les œuvres. L’exposition fictive débute devant l’abbatiale. Le porche de Fontenay, aujourd’hui démoli, est rebâti en bois avec la structure apparente afin de créer des jeux d’ombres et de lumière. Dans la nef de l’abbatiale, l’œuvre Pollen from Hazelnut de Wolfgang Laib est un champ de pollen disséminé sur un socle en pierre. Plus loin, dans le transept, une microarchitecture noire abrite l’œuvre One more night de Tania Mauraud. Gradin recouvert d’un blanc immaculé, propice à l’introspection, la chambre est conçue comme un environnement « psychosensoriel », et diffuse une fréquence sonore planante. Enfin, dans l’ancien dortoir des moines cisterciens, l’oeuvre Relatum de Lee Ufan dialogue entre les éléments issus de la nature et ceux nés de l’industrie des hommes. Cet exercice de résonance est à l’image de la recherche entreprise par l’artiste coréen. Celle-ci consiste à mettre en relation l’opaque et le transparent, ce qui est fabriqué et ce qui ne l’est pas. Une rencontre « en sculpture » entre le « fait » et le « non-fait ».

Parallèlement, nous avons imaginé que conférences autour du thème de la méditation dans l’art contemporain pourraient être organisé. Une assise circulaire en bois au centre du cloître accueil les participants et invite au dialogue.